Slovénie: Ursus arctos

« Ça te dirait de photographier des ours? »

« Des vrais? Des sauvages? »

Quel-le photographe nature dirait non à la proposition?

Et donc, virée de trois jours et demi en Slovénie, avec deux potes photographes qui rêvaient de mettre en boîte l’ours brun (ursus arctos). Des heures d’affût dans de petites cabanes hermétiques aux odeurs (l’ours fuit dès qu’il sent l’homme – ou la femme 😉), l’objectif photo coincé dans une meurtrière, un carreau de verre à côté pour scruter les bois. On attend, on évite de faire du bruit, on attend, on suce un bonbon pour faire passer le temps, on pique du nez, on tente des réglages vitesse/ouverture/iso sur le paysage devant soi pour être prêt quand il viendra s’il vient, on attend, on gronde celui qui ose éternuer – pchhhhhhht! -, on attend… Et le chuchotement, qui remet instantanément les sens en éveil: « Il est là! »

Ma première photo de mon premier ours! Un mâle de cinq-six ans, précisera notre guide.

Une fois dans la place, appâté par des grains de maïs et quelques gaufrettes (au chocolat 😉 ) posés ici et là, le prince de la forêt occupera la scène. J’ai le coeur qui bat fort.

Il me regarde dans les yeux. Si!

Vous me laissez un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.