Portraits de feuilles

On est loin des fabuleuses flamboyances des forêts canadiennes, mais durant cet automne 2015, sans vent, les arbres d’ici ont eu le temps de prendre toutes leurs couleurs et se sont dépouillés lentement, une feuille après l’autre. Jaunes, rouges, orange, verts, bruns, feuilles pointées, striées, tachées… Un défi: arriver à en rendre quelques éclats.

J’ai traqué particulièrement les feuilles qui restaient accrochées, les survivantes.

Si la photographie est bien « écrire avec la lumière », l’automne est la saison où doivent s’écrire les plus beaux romans!

 

Vous me laissez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.