Le calme et le silence de l’escargot

L’indéniable atout de l’escargot sur la plupart des animaux, lorsqu’on le choisit comme modèle photo, est sa lenteur. Et qu’il ne s’enfuit pas lorsqu’on l’approche; ça, c’est très pratique.*

On n’en voit plus guère, des escargots en ce milieu d’été 2018: il fait (trop) sec partout. Cet article pour rappel: parfois, on se plaint de la pluie.

 

Suivre un escargot dans sa progression d’un point à un autre, attendre qu’il prenne la « bonne » pose, ça apprend la patience 😉
Le moment n’est que calme et silence…
Si, en plus, il vient de pleuvoir et que l’air est rafraîchi, débarrassé de ses poussières, il ne reste plus qu’à respirer le bonheur.

 

Jusqu’ici, je n’ai encore jamais déplacé un escargot pour le mettre en scène sur une jolie branchette. Les images ci-dessus sont donc du « pur sauvage ».

* la limace a aussi ces qualités, mais elle m’inspire moins 😉 Sans doute une histoire de coquille.

2 pensées sur “Le calme et le silence de l’escargot

  • 3 août 2018 à 16 h 41 min
    Permalink

    Merci de nous faire voyager avec ces belles photos.

    Répondre
  • 10 août 2018 à 9 h 09 min
    Permalink

    Trop beau l’escargot! C’est pendant la canicule, à midi, qu’il faut regarder ces photos: une bien agréable façon de se rafraîchir!
    bisous

    Répondre

Vous me laissez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.