Rencontre: quatre plans pour une abeille

Un matin de juin, dans ces heures où l’on a encore le droit de se mettre au soleil sans protection… Au milieu des feuilles de menthe, l’abeille, là, qui bouge lentement, comme encore endormie. Ou shootée à l’odeur poivre et fraiche de la plante? Une looooongue minute à disposition pour lui tourner autour avant qu’elle s’envole…

J’aime cette impression de la voir suspendue.

La rencontre date de 2017… Je publie cette chronique en janvier 2020… Plus de deux ans avant de trouver le temps de sortir les images de ma photothèque…

Vous me laissez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.