Cristaux givrés

Il s’est mis à geler sec depuis quelques jours. Chaque nuit, le brouillard en suspension se pose en cristaux sur les cristaux de la veille, s’accumulant en une couche poudrée. On dirait qu’il y a de la neige au sol, sur les branches, qui fond immédiatement quand le soleil la touche. Pour saisir ces illuminations, il n’y a que quelques minutes, juste avant que ça fonde ; ou que le soleil disparaisse ; il est bas, il ne va plus partout. Entre trop de lumière et pas assez, le jeu est difficile.

 

 

Vous me laissez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.